• Première critique d'élève!

    Ça y est, le bal critique de la sélection est ouvert! Louise, élève de 1ère S1, donne son avis sur Jugan de Jérôme Leroy (2015). N'hésitez pas à laisser des commentaires pour dire ce que vous pensez de sa critique! yes

     

    Une histoire intense, violente et révoltante qui n’en est pas moins émouvante.


        À travers un narrateur qui est hanté par les événements qu’il a vécus de très près à Noirbourg, en Normandie, l’auteur Jérôme Leroy raconte les faits d’un groupe d’extrême gauche mené par un jeune homme du nom de Jugan, désireux de vouloir changer la société. C’est le personnage éponyme du roman. Celui-ci est le seul à purger une peine de dix-huit ans de prison à cause de son passé de criminel qui le fera devenir un monstre autant physiquement que moralement. À son retour dans la ville, il reprend une vie plus ou moins tranquille grâce à une amie, Clotilde, qui fut elle aussi activiste du groupe terroriste. Il rencontre alors Assia à l’association d’aide aux devoirs montée par Clotilde et dont il fait maintenant partie. Cette jeune femme est très vite envoûtée par cet homme au visage ravagé. Elle plonge petit à petit dans un mécanisme infernal.


         La lecture de ce roman fut un réel plaisir par la présence d'un thème très ancré dans l'actualité et, d’autre part, par l’histoire d’amour prenante et pourtant impossible entre un criminel et une jeune femme innocente.
    De plus le vocabulaire cru rend l’histoire réaliste et mouvementée. On est alors entraîné dans le roman et imprégné de la situation ainsi que des personnages. Chaque chapitre que l’on lit donne envie de continuer… L’écriture de ce roman est une réussite totale!
        Le seul point négatif que je pourrai trouver dans ce roman est le fait qu’il y ait toutefois une perte de la notion de temps. En effet, le narrateur raconte des événements qui se sont passés à une période antérieure au moment où il nous les narre. Puis il évoque ensuite d’autres événements encore plus anciens. Cela nous fait perdre le fil temporel de l’histoire.

         Ce livre procure des émotions telles que la colère et l’empathie, la joie et la tristesse. On éprouve au final une foule de sentiments contradictoires.
        Je pense que l’auteur a voulu dénoncer le terrorisme tout en souhaitant faire évoluer les choses pour contribuer à la construction d’un monde sans violence. De ce fait, Jugan pensait améliorer la société à sa manière cependant il s’est empêtré dans une suite d’actions illégales. Ainsi, l’auteur a créé un personnage monstrueux.
    La note :  
         Je recommande ce roman pour ceux qui aiment les récits aux multiples rebondissements, sur des sujets actuels et qui dénoncent une part de la société.


    « J’ai mal à chaque minute mais chacune de ses minutes me rappelle la société dans laquelle je vis. Et ma gueule dans la glace, chaque matin, c’est le visage de notre monde.» (p.98)

    « Le prix Folio, c'est parti!Pour aller plus loin: Jugan expliqué par l'auteur lui-même »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :